La triste réalité

Publié le par May

















...Et si vous savez pas quoi faire,

Publié dans La loose en 2009

Commenter cet article

gabounette 23/02/2009 19:58

Bah c'est sûr : un neurone + un neurone, ça peut faire connexion...Un neurone tout seul, c'est comme la mer sans les vagues, les vagues sans l'écume, l'écume sans le sel ou le sel sans le poivre... ça sert à rien, quoi... ^^  

May 25/02/2009 21:31


"...C'est comme si Roméo n'aimait plus... Virginiiiie !!!"


gabounette 22/02/2009 21:40

Moi je dis : VIVE LA LOOSE !Et contente de lire à nouveau tes super comments, Ella.Bizes à tous ! 

May 23/02/2009 19:10


Oué, moi aussi je suis contente parce que je me sens un petit peu comme un demi cerveau quand ma kropine ne se manifeste pas.


Ella 21/02/2009 14:20

Cela dit Koulou, je trouve que ton message est vraiment encourageant !!

Ella 21/02/2009 14:19

Cher Koulou, En tant que looseuse professionnelle, je tiens à te répondre :Je suis bien d'accord qu'il n'y a guère de frontière looseur/ winneur. D'ailleurs, la loose ici n'a jamais été mise en opposition à la winnance. Ce n'est pas que la loose entre en compte dans la dimension sociale d'une personne. Ce qui se passe, c'est que la loose, elle est là, en chacun de nous ; chez certains, elle se manifeste plus souvent que chez d'autres, et sous des formes diverses. Par ailleurs, tout commence par l'identification de la loose. Certains ne reconnaitront jamais leur "potentiel" loosesque! D'autres se reconnaitront parfaitement dans plusieurs situations mentionnées, et décideront que oui, après tout, c'est ça la loose. C'est hautement subjectif. Nous constatons simplement que cette subjectivité est commune à pas mal de personnes.Loosesquement,    

May 23/02/2009 19:09


Je n'aurais pas dis mieux.


Koulou 20/02/2009 09:07

Le monde n'est pas divisible en deux catégorie looseur/winneurs. C'est bien plus vaste et subtil que ça. Nul ne saurait être réduit à sa seule dimention sociale.